LES GEANTS D'OCRES PALES

De Kitty Crowther (D'aprés Annie du Lac - Ecole des Loisirs )

 

 

« Les géants d’ôcres pâles » c’est d’abord une histoire d’amour entre une jeune fille et un géant. C’est également une épopée à la Homère ou l’on va traverser le pays jusqu’à la mer en compagnie de trois géants, un long cheminement à la découverte des sentiments : de la solitude à l’amour partagé.

Annie est seule et vit reclue, dans une cabane au bord d’un lac. Chaque matin, elle pêche des poissons près de trois îles. Elle tourne en rond et par une nuit d’orage, elle décide d’en finir avec cette vie et se jette à l’eau. ..dans tous les sens du terme. Dans les profondeurs du lac, elle découvre que les îles sont en fait les chapeaux de trois géants et qu’ils ont besoin de son aide pour rejoindre la mer.

 

 

Pour raconter ce conte, nous nous amuserons à mixer trois échelles et trois univers, celui de marionnettes géantes de 2-3mètres, celui des comédiens sur le plateau ou même le régisseur viendra intervenir car il a également son rôle à jouer au théâtre et celui de toutes petites marionnettes, de quelques centimètres, qui seront manipulées à vue dans une boite noire et projetées avec un vidéo-projecteur pour construire les images qui plantent le décor.

La marionnette autorise les changements d’échelle comme le cinéma le fait avec les gros plans, plans larges, plans serrés. Nous passerons du 3 cm au 3m. L’univers des géants permet de pousser à l’extrême le jeu petit/grand comme dans la littérature jeunesse ou les géants sont utiliser pour expliquer le monde qui nous entoure grâce à un changement d’échelle, le monde des grands vu par celui des enfants.

 

Les lieux où nous avons joué : Théâtre de Nîmes/ Théâtre Jean Vilar à Montpellier / Chai du Terral à St Jean de Vedas / Théâtre de Mauguio...

 

Ecriture : Kitty Crowther (D'aprés Annie du Lac - Ecole des Loisirs)

Mise en scène : Christelle Mélen

Jeu : Mathias Beyler, Sandrine Clémençon, Marc Pastor, Georges Torky

Univers sonore : Julien Valette

Décors : Georges Torky, Christelle Mélen

Costumes - Accessoires: Pascaline Duron

Chargée de production : Marina Brouet


Conditions Techniques :

Espace scénique : 10 m ouverture / 8 m profondeur
Jauge : 180 places (tout public)
Noir nécessaire
Durée 45 mn
Montage structure: 6 heures


Coût :
1 représentation : 2 000 euros
2 représentations/ jour  la rep. : 1 800 euros
+ Droit d’auteur
+ défraiements pour 5 personnes.
+ transport du décor